Câblez avec du fil vintage tissu

Vous trouverez sur notre site du câblage vintage tissu, mais comment l’utilise t-on ? Il existe plusieurs versions de ce câble. le vrai modèle est comme celui que nous proposons, composé d’un conducteur à plusieurs brins en acier, entouré d’une couche de tissu fine et d’une couche de tissu plus épaisse et cirée. Certains tentent de le dégainer avec un cutter comme  un câble classique, d’autres avec un briquet, mais ces méthodes sont bien souvent laborieuses, surtout dans le cas de la version avec tresse métal.

Voici les petits trucs pour bien utiliser ce câble :

Les 2 types :

1 Conducteur : C’était la version plutôt utilisée par fender sur ses Stratocaster et Telecaster. On utilise la version blanche pour le point chaud (ou jaune) et la noire pour les masses. – 2 Conducteurs : C’est la version tissu & tresse métal que l’on retrouve dans les vieillies Gibson comme les LesPaul par exemple. le conducteur acier servira de point chaud, et la tresse sera utilisée pour la masse. COMMENT LE DÉNUDER : C’est très simple, grâce à votre ongle, faites sortir le conducteur en le faisant glisser sur le tissu.
  A l’aide d’une pince, saisissez le conducteur et faites glisser le tissu autant que vous le souhaitez.
  Avec cette méthode, il suffit donc de couper le câble à longueur et de faire glisser le tissu. Dans le cas de câble tissu avec tresse métal, procédez en 2 étapes. Faites glisser la tresse sur le tissu et ensuite le tissu sur le conducteur.

CAS PRATIQUE :

Voici le câblage vintage par excellence, celui d’un toggle avec du câble tissu et tresse métal. On fait glisser la tresse métal sur le tissu sur une dizaine de centimètres puis on fait sortir le conducteur pour le souder sur la patte du toggle. On va pour finir relier toutes les masses ensemble. Pour cela on va prendre un morceau de conducteur seul (sans tissu) que l’on va souder d’un côté sur la patte de masse du toggle et de l’autre autour de tous les câbles.   Le câblage d’un volume se fera avec le même principe. Faites glisser la tresse métal de chaque câble sur quelques centimètres et connectez les conducteurs sur la pattes du potentiomètre. Soudez les tresses sur le capot pour finir.     Attention à ne pas tomber dans la nostalgie du passé^^ à l’époque, il n’avait que ça ! mais aujourd’hui nous connaissons les câbles et les techniques pour optimiser le son de votre guitare.

EXEMPLE DE CÂBLAGE :

Ci dessous, le plan de câblage d’une Lespaul pour les nostalgiques du vintage
 

9 commentaires

  • Bonjour,

    J’utilise sur une de mes guitare des P90 Tornade MS (excellents d’ailleurs). J’aimerais blinder la cavité électronique avec du cuivre pour diminuer au maximun les parasites mais aussi pour limiter l’utilisation de cables pour relier les masses. D’ou ma question:

    Si je soude les tresses du cable vintage des P90 au capot du potard de volume et que les tresses se touchent ou touchent aussi la feuille de cuivre cela ne risque t’il pas de faire justement une boucle de masse ?

    Merci beaucoup,
    Pierre

    • C’est possible, si tu entends encore du bruit tu peux les isoler avec de la gaine thermo. C’est ce que je fais surtout quand je veux la possibilité d’inverser le micro.

  • Salut ! J’ai utilisé pour la 1ère fois ce type de câblage pour refaire l’électronique d’une epiphone casino. J’ai trouvé une astuce qui me paraît intéressante pour réduire au maximum le nombre de fils (me dire si j’ai fait une bêtise car je n’ai aucune expérience dans le domaine !) : en fait, j’ai utilisé au maximum la tresse de masse du cable reliant le volume chevalet au toggle : j’ai soudé le point chaud sur la patte du milieu du potar volume chevalet, puis j’ai remarqué que le fil tressé complet passe pile poil dans les trous des pattes des potentiomètres CTS. J’ai donc soudé la tresse au potentiomètre puis je suis passé par les trous des 4 masses des potentiomètres en ajoutant simplement un point de soudure, et cela m’a évité de faire une soudure sur les 2 potentiomètres de tonalité. Le résultat me parait très correct, mais n’ayant jamais essayé d’autre câblage, qu’en pensez vous ? En tout cas, merci pour tous ces précieux conseils sur le blog !

    • Hello,
      Bon j’ai pas tout suivi en fait !! lol
      Tu peux m’envoyer quelques photos si tu en as prise ? ou un petit schéma ! c’est toujours interessant les nouvelles idées^^
      L’important et que tout marche bien. Il faut que tous les potars soient à la masse sinon tu as une différence de potentiel et donc un buzz possible
      A bientôt^^ JP

  • Je reprends après une fausse maneuvre,Comme son nom anglais l’indique,ce fil Vintage tressé utilisé principalement sur les Vieilles Gibson entre autres,est très simple à dénuder:”Push back” veut dire “pousser en arrière”…donc,il faut juste tirer la gaine (tressée ou tissus) vers l’arrière et puis ensuite en avant et la couper:puis on la remet en position une fois dénudé…bien pratique ce système qui a ses afficionados dont je fais partie:j’adore ce câblage Vintage…@ bientôt,
    Dan

    • Salut Ronan, merci pour ton commentaire^^

      Le câble vintage est clairement moins performant que du câble Mogami. donc je conseille plutôt l’utilisation d’un câble blindé avec des conducteurs en cuivre. en pratique, étant donné la faible longueur de câbles dans une guitare, la différence ne doit être audible qu’avec un bon ampli et à volume élevé.

      Ce qui m’embête le plus, c’est les boucles de masse. Comme tu dis, la tresse va faire une boucle et donc amener dans certains cas une ronflette. C’est dommage quand même !

      pour être plus précis, elle va se situer au niveau du potentiomètre de volume du micro chevalet. pour la supprimer c’est simple : il faut la souder sur le potentiomètre de volume du manche et non du chevalet. Bon de toute façon, autant tout optimiser et câbler avec du câble Mogami si on cherche la performance.

      Donc ce type de câblage, c’est clairement pour les nostalgiques. Moi personnellement, je ne câble qu’avec du Mogami, pourtant je suis un gros fan des sons vintage et du blues^^

    • Avec ce type de fil Vintage,d’aprés mon expérience,je dirai que le Son perd peut être un poil de dynamique mais il est plus chaud je trouve surtout utilisé sur une Les Paul ou sur une SG avec des Micros de type Alnico…Bien câblé,je n’ai jamais eu de problème de Buzz ou de bruit quelconque avec ce câble couplé à des micros Humbuckers (qui comme leur nom indique sont par essence silencieux,”Sans Hum”…)Bon aprés,le fil mogami est supérieur au niveau audio: moins de perte du signal et je préfère l’utiliser(le Mogami) pour toutes mes Grattes de Type Shred ,avec des micros bien puissants et sur mes Stratocaster ou Télé pour éviter les “Hum” justement qu’occasionnent les Single Coils en Son Saturé…Aprés,cela reste une question d’habitude et de Goût (ou plutôt d’Oreille^^,Lol) Le tout,dans les 2 cas est de s’appliquer et de soigner le câblage et d’utiliser de bons composants.

      • salut Daniel,
        je pense que c’est logique, si on perd de la dynamique on a un son plus chaud. Je vais préparer un test pour bien noter les différences entre les deux kits.