Guide vernis bombe nitro cellulosique guitare

Guide pour peindre et vernir une guitare à la bombe

Avant la mise en ligne des bombes de peinture et de vernis guitare nitro cellulosique de la marque Espagnole Valresa (Nitorlack) un petit test s’imposait. Les informations ne sont pas nombreuses sur ce produit à croire que tout le monde se débrouille très bien du premier coup. Faire une peinture ou un vernis sur sa guitare ne s’improvise pas donc je doute que l’on puisse se lancer comme ça sans un minimum d’informations. Voici donc quelques informations d’utilisation, informations que vous devez connaitre avant de vous lancer dans la peinture ou le vernis de votre guitare.

Règles importantes pour faire une peinture ou un vernis

Zone de travail

La bombe pour ça est très pratique, avec peu d’équipement on peut avoir un résultat plus que satisfaisant. Bien sûr le pistolet reste le meilleur matériel pour réaliser un très beau vernis mais la bombe se débrouille tout de même très bien.

En plus des bombes il vous faudra :

  • Un système d’accroche pour pouvoir vaporiser avec la bombe bien à la verticale.
  • Des protections plastiques pour éviter de vernir tout votre intérieur.
  • Un local bien aéré car le local fermé risque d’être vite insupportable.
  • Idéalement un masque à cartouche pour éviter d’inhaler les vapeurs de vernis.
  • Du papier pour égrener le vernis.

Travail à la bombe

Le travail à la bombe est simple à condition de respecter certaines conditions

  • Les bombes ne doivent pas être exposées au gel donc les stocker à l’abri de l’humidité et si possible dans une pièce tempérée.
  • Secouer vigoureusement chaque bombe pendant quelques minutes avant utilisation pour bien mélanger le contenu.
  • Retourner la bombe après chaque utilisation (tête en bas) et pulvériser jusqu’à ce que seul le gaz sorte. Cela évitera que les buses soient bouchées par le vernis en séchant.
  • La température ambiance doit être autour de 20°c, trop chaud le vernis tirera trop vite, trop froid il peut mal réagir.
  • La vaporisation soit se faire à 20 – 30cm du support et la bombe doit impérativement être tenue à la verticale sous peine d’avoir un aspect peau d’orange très difficile à récupérer.

Préparation du support

Ponçage et dépoussiérage

Le bois doit être sec, bien poncé et parfaitement dépoussiéré. Un ponçage au grain 220 est le minimum pour garantir un beau fini du vernis. Vous pouvez bien sûr aller sur des grains plus fins si vous le souhaitez. Attention tout de même à ne pas créer de « glacé » sur votre bois avec un ponçage trop fin, il faut que le vernis puisse accrocher au bois.

Quand vous allez appliquer les premières couches, l’effet mouillée du vernis va redresser les pores du bois couchés lors du ponçage. Pour pallier à ça, vous pouvez une fois le grain de finition atteint sur votre bois passer une éponge humide sur tout le bois (pas trempée bien sûr). En humidifiant le bois, vous allez constater que sa surface deviendra rugueuse en séchant. Une fois bien sec, il suffira de reponcer pour retrouver l’effet lisse. Même si cette technique est efficace, elle n’est pas spécialement nécessaire car en vernis guitare un fondur est fortement conseillé (voir si dessous).

Boucher les ports

On ne le répétera jamais assez, c’est la préparation du travail qui amène à sa qualité. N’espérez pas avoir un très beau résultat en mettant deux trois couches de vernis à la va vite.

Le fondur ou le bouche pores ont la même utilité, ils permettent de boucher les pores et tendre la surface avant la finition. Sans cette étape essentielle, vous risquez de voir de longues heures de travail complétement gâchées. Le bois naturellement va pomper l’humidité (variable en fonction des bois). Si vous ne bloquez pas les pores, votre vernis de finition va se faire en quelque sorte aspiré par le bois. Le résultat pourra être une surface en vague avec des zones de creux.

Pour faire ce travail, il existe deux types de produits :

  • Le fondur : Le plus couramment utilisé, il est assez liquide. C’est un vernis avec une charge pour l’épaissir légèrement. Il peut être transparent et donc utilisé fréquemment pour les finitions translucides. Il existe également en blanc, le blanc va mieux faire ressortir la teinte de la couleur si vous en faite une.
  • Le bouche pores : est plutôt utilisé par les professionnels. Il peut être en patte à appliquer à la spatule pour vraiment tout boucher et retentre la surface. Il est souvent blanc et donc non utilisable pour les finitions bois translucides.

L’utilisation du fondur est à adapter au bois. Sur une table en érable (bois plutôt fermé) un petit fondur suffira voir même quelque couche de vernis (qui remplacera le fondur) par contre sur du frêne français, là il faudra passer beaucoup de temps sur le fondur et passer un max de couches, il sera donc préfèrable d’appliquer plutôt un bouche pores.

Le fondur n’est pas une finition en soi. Le passage du fondur doit une fois fini être re-poncé jusque bois. Le but est que le fondur soit à l’intérieur du bois mais pas à l’extérieur. Bien sûr dans le cas d’une finition colorée, il faudra laisser une couche blanche pour améliorer le rendu de la couleur finale

A ce stade vous devez donc avoir votre guitare (corps ou manche) parfaitement poncée et dépoussiérée avec une surface tendue et bloquée (pores fermées)

Application du vernis coloré ou translucide

Pièce suspendue à la verticale, vous allez maintenant pouvoir attaquer la finition. Le vernis nitro est très fin donc il va falloir faire une succession de couches et surtout ne pas essayer de charger la surface au risque de faire des coulures.

Technique mouillée sur mouillée

Il est habituellement conseillé de faire une couche, d’attendre qu’elle sèche, de l’égrener et de faire une autre couche etc… Avec un vernis nitro en bombe, si vous appliquez cette méthode, vous risquez d’y passer des mois. La technique du mouillée sur mouillée sera dans ce cas plus adaptée.

La technique est simple, vous faites une couche, vous attendez qu’elle tire (sans qu’elle soit sèche à coeur) et vous déposez la couche suivante. Le temps de tirage est variable selon les conditions de travail mais une base de 15-20mn semble à priori une bonne fourchette. C’est bien sûr avec l’expérience que l’on trouve le meilleur timing.

Il vous suffit donc de monter les couches. En nitro ce n’est pas surprenant de faire une dizaine de couches voir même plus pour la finition translucide finale.

Lustrage du vernis

Une fois le nombre de couche satisfaisant, il faudra bien laisser sécher le vernis à coeur. Il ne faut pas hésiter à laisser la finition tranquille pendant quelques semaines voir 1 mois pour le séchage soit vraiment finalisé.

Avant de passer au lustrage, il faudra retendre le vernis avec un égrenage à l’eau. Des professionnels peuvent commencer au grain 240 mais si vous n’avez pas l’habitude il est préférable de commencer avec un grain 600 ou 800 et monter progressivement jusqu’au 1500 ou 2000. Le vernis nitro est encore une fois très fin donc attention à ne pas percer le vernis en ponçant. C’est une étape de surfaçage, pas de ponçage à proprement parler donc faites très attention

Pour finir, un polissage avec patte (le grain le plus fin possible) permettra de donner le brillant à votre instrument.

Consommation

Le fabricant de bombe ne donne aucune indication à ce sujet. La consommation est en effet très variable selon la finition réalisée donc difficile de la noter précisément. D’après le test réalisé, on va tout de même essayer de donner une indication à ce sujet :

  • Fondur : très variable selon les bois. Disons 2 bombes pour une guitare entière sauf si le corps est en frêne français, là deux bombes seront sans doute nécessaires pour le corps et 1 pour le manche.
  • Couleur : Pour une table seule, une bombe est normalement suffisante. Si vous ne faites que le corps, 1 seule bombe risque d’être juste donc idéalement 2. 2 également pour faire le dos du manche et la tête en plus du corps.
  • Finition vernis translucide : il faudra compter également deux bombes pour une guitare entière pour avoir un résultat satisfaisant.

Les produits de notre boutique Gn’B

Retrouvez tous les produits évoqués dans cet article sur notre boutique en ligne Guitar N’ Blues.

Ajouter un commentaire