Defrettage guitare avec touche érable

Suite de la remise en état de la telecaster Fernandez / Tokai 1979. Je me suis posé beaucoup de questions au sujet de son refrettage. Dois je poncer entièrement la touche ? comment refaire le vernis ? c’est une vieille guitare, donc la laisser dans son jus est important. Avant touche chose, un grand merci à deux excellents luthiers que j’apprécie particulièrement et qui m’ont bien conseillé : Stéphane Cuvellier : Avec qui j’échange régulièrement et qui me donne toujours de très bonnes astuces. Denis Chaigneau : qui exerce dans ma région (Nantes), et recherchant continuellement la perfection, peu importe le temps passé. C’est lui qui m’a décidé de me lancer sur cette touche érable

Vernis ou pas vernis ?

Pourquoi le vernis ?

L’érable est un bois très dure donc comme le palissandre et l’ébène, il n’a pas besoin de vernis pour le protéger de l’usure. Alors pourquoi vernir l’érable ? tout simplement pour le protéger de l’encrassement. Certains luthiers ne vernissent pas les touches érables, mais l’érable va se colorer dans le temps et deviendra sombre et terne.

Dois on toujours re-vernis la touche érable après refrettage ?

je pensais que oui^^ mais Denis Chaigneau ne le fait quasiment jamais et m’a convaincu que ce n’était pas obligatoire. C’est le premier luthier que j’entends tenir ce discours. En règle générale, le refrettage coûte 50€ de plus que sur une touche palissandre à cause du vernis à refaire… et ben ce n’est plus une fatalité ! Encore faut il réussir à enlever les frettes sans détériorer le vernis. Bien souvent, le vernis se casse et oblige à tout reponcer.

Retirer le sillet

Après avoir fixé le manche sur l’établi, occupons nous du sillet. Même si il ne gêne pas forcement pour le defrettage, il est préférable de l’enlever pour le futur frettage. Avec un outil tranchant, grattez de chaque côté du sillet pour enlever le vernis. Bon pour ma part, pas de chance, côté tête, il était vraiment noyé dans le vernis. La couche était très importante et le vernis a éclaté dès les premiers passages de l’outil. Le defrettage s’annonce difficile^^ Une fois le vernis bien gratté, enfoncez la pointe de la lame doucement juste en dessous du sillet pour tenter de le décoller. Faites cette opération de chaque côté. Sur cette Telecaster, il n’était même pas collé. C’est le vernis qui le tenait donc l’extraction a été simple. J’ai même réussi à ne pas le casser en l’enlevant ce qui est rare. Mais bon maladroit comme je suis, je l’ai cassé peu de temps après en le manipulant^^ de toutes façons je voulais le remplacer par de l’os.  

Enlever les frettes

le moment délicat est arrivé. J’ai pû tester le cassant du vernis au niveau du sillet donc il ne fallait pas se louper sur le defrettage !

Gratter le bord des frettes

Le vernis casse car il est collé aux frettes et donc se soulève en même temps que celles ci. Il est donc important de bien séparer la frette et le vernis. pour faire cette opération, rien de bien compliqué, avec la pointe de votre outil tranchant, grattez la jonction frette / touche.

Chauffer les frettes

je ne sais pas si cette étape est justifiée, mais autant mettre toutes les chances de notre côté. Avec un fer, chauffez la frette, surtout sur les bords pour éventuellement éliminer de la colle ou de la crasse en excès. La chauffe permet je pense de désolidariser le métal du bois. Certains mouillent la touche, mais ici, avec le vernis, ce n’est pas possible.

Decoller la frette avec un ciseau à bois

Voilà la fameuse astuce de mon ami Stéphane Cuvellier. Habituellement, on utilise directement la pince à frettes, et bien souvent c’est un massacre ! Grâce au ciseau à bois, le travail est vraiment très propre. Pour cela, il suffit de bien fixer le manche, et avec un ciseau pointu (affûté ou non) on vient soulever légèrement la frette. On le place avec un peu d’angle juste en dessous de la frette (en commençant par les bords) et on tape légèrement. Un passage de chaque côté sur toute la longueur de la frette et le tour est joué ! Voilà le résultat, la frette est bien désolidarisée de la touche Maintenant, vous pouvez utiliser la pince. En partant du bord, soulevez tout doucement la frette. Voilà le résultat, le vernis est intact ! Y’a plus qu’a tout faire^^

12 commentaires

  • tuto sympa, personnellement , j’utilise 2 couteaux Opinel bien affutés que je place de part et d’autre de la frette, les lames pénètrent sous la couronne de la frette jusqu’à la soie, il n’y a plus qu’a lever doucement en faisant avancer les couteaux pour décoller la frette sur toute sa longueur.
    Je n’aime pas l’idée de mettre la lame d’un ciseau en contact avec du métal, mais avec un ciseau de bas prix, ça peut se concevoir

  • l’orsque l’on veut enlever un sillet d’un manche type fender en sachant qu’on veut le remplacer….il suffit de le scier au milieu sur la longueur…en faisant attention de ne pas atteindre le bois….presser avec une pince….et le travail est fait
    bien a toi jose jaminon

  • Bonjour et bravo pour l’excellent boulot !
    Alors c’est prévu pour quand de nous faire un topo aussi superbe sur l’opération de re-frettage !
    J’avoue être plus qu’intéressé par sa lecture !
    Amitiés

  • Bonjour,
    J’ai suivi ce defrettage de près car j’ai une Squier dont les frettes sont marquées.
    Je voulais savoir s’il était plus sérieux de faire changer les frettes ou de changer le manche pour du Fender que vous proposez!
    Merci d’avance.
    David

    • Bonjour,
      Disons qu’il est possible de le faire sois même quand on a le matériel et finalement en pièces, ça ne coûte pas cher… C’est surtout du temps

      Bon, quand on a pas le matériel, ça coûte cher de l’acheter^^

      Sur un manche Squier, à mon avis, autant changer de manche, cela permettra d’optimiser un peu plus la guitare.

  • Le résultat est très propre, chapeau ! D’autant qu’à voir les photos la touche semble avoir été vernis fréttée, d’ou l’intérêt de bien gratter la jonction frette/touche.