Fonctionnement potentiomètre guitare

Les potentiomètres guitare

Fonctionnement potentiomètre guitare [box border= »full »] Retrouvez toute la gamme de potentiomètre guitare sur notre boutique en ligne Guitar N’ Blues. Mis à part les potentiomètres no-load qui sont dédiés uniquement à la tonalité, on utilise les mêmes potentiomètres pour le volume et la tonalité. [/box] On utilise absolument tout le temps des potentiomètres pour faire fonctionner nos guitares ou basses électriques. Mais comment fonctionne un potentiomètre ? Vulgairement appelés « potars », se sont des résistances variables de différentes courses, Linéaire ou Logarithmique respectivement référencés B et A pour « audio » par les fabricants, et valeurs (250Kohm, 300Kohm, 500Kohm…) Une piste conductrice, dont les extrémités sont reliées respectivement aux bornes A et C, a une certaine valeur de résistance (par exemple 250 ou 500KOhm).

Principe de fonctionnement

Un curseur rattaché à la borne centrale B (représenté par la flèche sur le schéma) en contact avec cette piste, se déplace d’une borne à l’autre quand on tourne le bouton et fait varier la résistance entre A et B et A et C La résistance entre les bornes extérieures A et C est fixe (longueur totale de la piste) et celle entre A et B ou B et C est variable : c’est la position du curseur qui va définir la valeur. Si vous souhaitez mesurer la valeur de votre potentiomètre, munissez vous d’un multimètre sur la position Ohm et placez les deux fiches de celui ci respectivement sur la borne A et C de votre potentiomètre. On appelle la « course » du potar, l’évolution de la résistance sur la piste. Lorsqu’elle est Linéaire, la résistance va augmenter (ou diminuer) progressivement, c’est à dire qu’au milieu de la course nous aurons la même valeur entre les bornes A/B et B/C, soit pour un potentiomètre de 500K, une valeur de 250KOhm. Courbe potentiomètre guitare linéaire ou logarithmique Si elle est Logarithmique, la résistance ne va pas augmenter (ou diminuer) progressivement mais inversement proportionnelle entre les bornes A/B et B/C, c’est à dire qu’au milieu de la course nous n’aurons pas la même valeur entre les bornes A/B et B/C, mais respectivement 6 à 7 fois plus grande (selon la marque des potars), soit avec un potentiomètre de 500K, une valeur de 70Kohm entre A et B et 430Kohm entre B et C. Pour info : Chaque marque de potentiomètre a sa propre courbe logarithmique plus ou moins musicale (notion totalement subjective) Évidemment, quand on est en bout de course, c’est à dire en butée d’un coté ou de l’autre, la borne centrale B est en contact direct avec l’autre borne (A ou C suivant le sens de rotation). La résistance entre ces deux bornes n’est pas nulle mais négligeable.

Valeur du potentiomètre

Dans tous les cas, quand le potar est ouvert, sa valeur devient une résistance au point chaud, ce qui fait de lui un filtre passif. De ce fait un potar de 250KOhm laissera passer moins d’aigus qu’un 500KOhm, mais il faut une oreille fine et avertie pour l’entendre. Alors lequel opter ? C’est difficile à dire dans la mesure ou tous les micros n’ont pas la même résistance ni courbe de réponse, ainsi certains nécessiterons plutôt un 500KOhm Logarithmique et d’autres un 250KOhm Linéaire. En règle générale : Utilisez des potentiomètres guitare 250KOhm pour les micros simple bobinage Et plutôt des 500KOhm pour des micros double bobinage type Humbucker. Si vous voulez plus d’informations sur le choix entre 250K et 500K, vous pouvez lire l’article : potentiomètre guitare 250 ou 500 ? Au sujet du type, Préférez les potentiomètres Guitare Logarithmiques sur toutes les configs passives que ce soit pour un volume ou une tonalité. Il n’y a aucune règle strict, vous pouvez très bien monter trois potentiomètres guitare 500K lin sur une Fender Stratocaster. ça marche aussi très bien ! N’hésitez donc pas de faire votre propre config.

Taille du potentiomètre guitare

Il existe en guitare, deux tailles de potentiomètre : les 24mm qui sont les plus courants sur les guitares et les minis (17mm) qui équipent principalement les basses et certaines guitares. D’après les plus grands fabricants de potentiomètres, il n’y a pas de différence entre une taille standard et la mini. Il est possible d’après eux de miniaturiser un potentiomètre guitare sans en changer ses caractéristiques. En pratique, certains musiciens ont tendance à dire que le mini potentiomètre guitare va restituer moins d’aigus que le potentiomètre guitare standard 24mm. Il faut bien sûr une excellente oreille pour sentir cette différence. Pour résumer, n’hésitez pas à utiliser des potentiomètres guitare minis, il vous feront gagner de la place dans la cavité électronique ce qui parfois peut s’avérer très utile !

Câblage d’un volume

les 2 façons de câbler un volume guitare électrique Il y a deux façons de câbler un potentiomètre de volume sur une guitare. Pour un droitier, la masse reste toujours en A, mais pour les deux autres fils, vous avez deux solutions qui paraissent à première vue identiques : l’entrée du signal en B et la sortie en C ou l’entrée en C et la sortie en B. Ces deux configs marchent très bien car le signal est bien entre une patte externe et celle du milieu mais il peut y avoir une différence quand vous tournerez votre bouton : 1: C’est la configuration standard et celle recommandée par défaut dans tous les câblages. Le signal d’entrée du micro ou sélecteur est sur la patte C alors que la sortie Jack se trouve sur la patte centrale B. Quand on ouvre à fond son volume (en butée du potentiomètre), on a le signal du micro qui est en contact direct avec la sortie jack en C. Quand on tourne de l’autre coté à fond, on a la sortie jack qui est en contact direct avec la masse en A (court circuit) donc pas de son. Dans ce schéma, en faisant varier le potentiomètre, on amène progressivement le signal de la sortie, soit à l’entrée (donc micro) soit à la masse. 2: Dans le cas numéro deux, les fils du micro et du jack sont inversés de façon a avoir cette fois ci en patte centrale le fil d’entrée micro. En butée du côté C, le signal du micro est en direct avec la sortie et en butée du côté A, le signal du micro est en direct avec la masse. Vous connaissez sans doute le premier cas de figure, quand on coupe un volume, l’autre se coupe également. ça ne vous rappelle rien ? Et oui, Gibson est friand du câblage numéro 1. Le premier volume coupe tout le reste. Donc rien de plus simple pour passer sur une Gibson Les Paul par exemple d’un câblage type n° 1 à un câblage n°2, il suffit d’inverser les fils des pattes B et C. Maintenant, vous comprenez pourquoi ce simple inversement change ce phénomène. Si vous êtes gaucher, il faut mettre la patte C à la masse afin d’inverser la course du potentiomètre.

Câblage d’une tonalité

Comment câbler une tonalité guitare électrique Il existe plusieurs manières de câbler un potentiomètre de tonalité, mais le principe reste le même à chaque fois. On filtre certaines fréquences du signal grâce au condensateur, en l’occurrence les aigus, pour les amener progressivement à la masse par le biais du potentiomètre. La tonalité est câblée en parallèle du signal, donc le choix de la patte du milieu ou externe pour le condensateur n’a pas d’incidence.

61 commentaires

    • Bonjour,

      Oui pas de soucis, avant de monter le potar, tu mets un écrou dessus, il te permettra de régler la longueur utile du filetage. Donc un écrou sous la plaque pour régler la hauteur et un écrou au dessus pour le serrage^^

  • Bonjour,très intéressant ce tuto, qu en est il du montage du condensateur entre la patte centrale du potentiomètre de volume, et la masse du potentiomètre de tonalité, via la patte centrale du potentiomètre de tonalité ?
    comme sur les kits emerson , cela semble similaire mais? c’est juste pour utiliser la patte du condo comme liaison rigide?

    et sinon j’ai une yamaha rgx, blade5 position ,2 simples 1 double en chevalet avec les bobinages splittés sur un volume push pull , une tone grave une tone aiguë , je constate que les potentiomètres sont en 350K.
    une logique dans ce choix de yamaha ? je croyais qu en cas de mix simple doubles on mettais des potentiomètres 500K

    • Bonjour, Dans le cas d’un optimisation, on fait une masse en étoile. Personnellement je mets toujours cette masse sur le potar de volume et donc il ne doit pas y avoir d’autres masses qui se baladent autre part. C’est pourquoi on a fait ce choix de mettre les condos comme ça^^ Les kits Emerson n’ont pas fait le choix d’optimiser le signal.
      Concernant la valeur des potars, ça c’est vraiment des choix « artistiques », le choix du 350K est pas mal, je ne savais même pas que ça existait cette valeur^^. Dans une config hybride c’est une histoire de compromis, il n’y a pas de règles.

  • Bonjour j’ai besoin de vous je veux faire un câblage un humbucker et un volume g vue un luthier et il m’a fait de la merde ca buzz et quand je touche une partie métallique ça s’arrête chui au bout lol,donc j’aimerais savoir comment faire en partant de zéro sachant que ma gratte c une gaucher et mon micro Evo dp159 help

  • C’est toujours très bien expliqué avec jp
    de fait j’achète depuis des annees mes composants et autres chez lui . Merci de nous apprendre tout ça jp . Intéressant et compréhensible dit par toi

  • Bonjour.

    J’aimerai savoir si sur une stratocaster, sur le potar de volume, si je le change pour un de 100k à la place de celui de 250k, esse que mes micros simple sonneront encore moins brillant quand mon bouton de volume est sur max?

    Car quand je passe de ma Strat Fender à ma Gibson Les Paul mon réglage d’ampli est trop différent au niveau des basses.

    Bonne continuation

  • Bonjour,
    Et merci JP pour ce tuto….
    Une mine de trésors de renseignements….
    Je suis avec une basse « NOGUERA » et mon volume Push/pull ( actf et passif )
    est plein de jeu… J’attends d’avoir la référence exact par Mr Noguéra…
    après LOG ou LIN…, Je pense pour mon oreille opter pour > LIN….
    Mais, je me ferai un plaisir de revenir vers vous … JCMT

  • Bonjour,
    j’ai acheté sur votre site des potentiomètres et j’en ai utilisé un pour le volume de ma Strat.
    Le problème est que je ne peux que le brancher entre les point B et C donc le volume est inversé…
    Si je le branche entre A et B il n’y a aucun signal, même au testeur multimètre
    J’ai testé avec plusieurs potentiomètres toujours pareil.
    Pouvez vous m’aidez svp
    D’où est ce que ça peut venir
    Ce sont des CTS.
    Merci

    • tourne bien le potentiomètre quand tu as les fiches sur les pattes A et B, ça doit fonctionner. C’est possible que le potar est un défaut mais si t’as testé sur plusieurs, c’est étrange^^

  • Salut
    J ai monté un push/pull sur ma strat
    La 2ème tonalité donc et remplacée par ce potard !
    J ai monté cette configuration pour mettre en action le micro manche constamment une fois le split levé!!
    Je récupère donc 2 positions supplémentaires suivant les positions standards du sélecteur !!
    Cependant un problème survient!!le micro manche série L à l omhmetre sonne 5,7 vendu pour cette résistance 5,7KOHMS
    Dèsqu il passe par le push/pull il y a une perte il sonne à 5,47 KOHMS
    Je débranche à nouveau ce split il revient à sa valeur initiale!!donc 5,7k
    Peut on rattraper la perte sans enlever le push/pull qui pour moi la perte vient de là
    Merci
    DIDIER

    • Oui ça, chaque élément amène de la perte dans le signal et les pushs pulls sont souvent des éléments un peu sensible sur ce point, tant que ça dénature pas le son, tout va bien. Donc non pas trop de solution a part le supprimer, faudrait essayer avec un mini switch voir si la perte est équivalente^^

  • Bonjour
    Je viens d’acheter une Gibson ES-175 de 1965 avec un seul micro humbucker.
    Le potentiomètre de volume ne commence à s’ouvrir qu’à la graduation 7; pourriez vous me dire qu’elle est la solution à ce problème.
    Si je dois le changer pensez vous que je puisse trouver le même car je pense que le mien est d’origine.
    Merci de votre réponse.’

  • bonjours et merci pour ce fabuleux site qui m’en dit beaucoup.

    j’ai une question je possède une guitare washburn mg-74 de 1994.

    voila j’ai un potard de volume chose normal
    et je n’est qu’un seul potard de Tone par contre ce potard Tone est spécial car il peut être tirer comme appuyer comme un bouton je vois guerre de différence peut être plus grave tiré qu’appuyer .

    je souhaiterais quelques petite informations SVP ^^ merci !!!! 😉

  • Bonjour, je viens vous voir pour un renseignement. J’ai fait changer les micros sur ma vieille les paul. J’ai fait enlever un kit zakk wylde pour remettre deux Seymour passif avec des potentiomètres classiques. Tout fonctionne bien par contre gros soucis de son. Les tonalités fonctionnent. Les volumes par contre c’est une autre paire de manche. Volume à fond tout va bien, quand je baisse le volume, il baisse…. Et en même temps il s’assourdit comme si on tournait la tonalité. Pouvez-vous m’aider car ça choque personne à la boutique où j’ai fait faire la modif. Je faisais tout moi même avant mais j’ai voulu faire bosser le commerce local. Merci à vous

  • Bonjour !
    tout d’abord merci pour ton blog et ton site qui sont bien utiles !
    J’ai pour projet de monter ma propre guitare, avec des micros à faible résistance (type serie L). Uniquement pour des raisons esthétiques, je voulais mettre un bouton double de chez Danelectro et donc un potar de la même marque. Le problème, c’est que leur potar est à 1M et 100k, ce qui me paraît assez étonnant, étant donné que c’est construit pour fonctionner avec des lipsticks, donc à faible résistance eux aussi. Concrètement, ça va m’apporter quoi ?
    Merci d’avance 🙂

  • bonjour,quels potards me conseillez vous pour des P90 SD( neck et bridge)250 ou 500 ou 1 500 et 1 250 ?(c’est pour une hybride LP avec seulement 1 tone et 1 volume et un switch ?
    Cordialement

    • Bonjour, en règle général, en considérant un P90 comme un simple bobinage, il peut être monté en 250K afin d’obtenir un son moins aggressif. Mais suivant les fabricants, beaucoup de schémas sont en 500K.
      Le montage intermédiaire existe aussi en 300K. Suivant le son recherché, le modèle et la prescription du fabricant, il faut parfois faire des essais pour affiner son choix.

  • Bonjour et merci pour cet article.

    J’ai un problème avec ma Fender Jaguar Classic Player de 2014, micros simples.
    Mon fils a forcé le potard de volume qui possède maintenant du jeu –> la course du potard dépasse les points « ouvert » et « fermé ».

    C’est très problématique en jeu, et en plus la linéarité du potard est faussée.

    Je voudrais savoir quelle opération réaliser pour résoudre le problème et en profiter pour améliorer la linéarité du potentiomètre, qui déjà à la base n’était pas terrible sur la Jaguar (c’était un peu du tout ou rien sur le premier quart de la course du potard).

    Merci pour vos réponses !

    • Bonjour,
      la butée est certainement cassée ou tordue, pas d’autre solution que de le remplacer, il est de toutes façons fragilisé et sa piste est peut-être endommagée.
      Pour la linéarité, celui que vous possédez est certainement logarithmique. Si cela ne vous convient pas (cela dépend des goûts) il faut le remplacer par un modèle de la même valeur mais linéaire. A bientôt.

  • Bonjour
    J ai une les Paul standard 2013
    Aujourd’hui hui en la branchant le volume du micros aigue reste faible
    Lorsque j utilise le by-pass bouton tonalité du micro aigue pas de problème
    Mais la commande volume micro aigue est inactive
    Pouvais vous m indiquer la marche à suivre?
    Merci d avance

  • Salut mon JP,
    Bon,j’ai cherché mais pas trouvé d’infos sur le câblage d’un potard 250k No Load CTS sur ma nouvelle Strat…doit t-on le câbler normalement? Ou y a t-il un câblage spécial à faire pour les potentiomètre de tonalité NO LOAD CTS ?
    D’avance , Merci JP…
    Dan

    • Hello !
      Je me permets de répondre pour JP,
      No soucis pour le No Load, faut cabler normalement. Le principe est simple, un bout de piste est recouvert d’un isolant, ce qui fait qu’en position 10 c’est comme si ce potard était déconnecté. Ca aura pour effet un ajout de brillance et de dynamique, selon le matos c’est plus ou moins flagrant, parfois même ça peut être gênant, mais personnellement je préfère le son avec tonalité déconnectée. C’est une affaire de goût et si le matériel suit.
      Bonnes soudures 😉

  • et si l’on veut cabler un logarithmique pour un gaucher…???l’inversion des pates donne un résultat à l’opposé de ce que l’on recherche (progressivité de l’effet)
    D’ou l’existence de potards de gauchers
    SVP où on en trouve ?
    Merci

  • bonjour, merci pour les explication.
    J’ai un probleme de tonalité sur une les paul avec micro gibson.Je n’ai pas de tonalité sur chaque micro alors que j’ai souder un condensateur sur chaque potar de tonalité.
    D’ou le probleme peut bien venir.
    J’ai 2 potars volume et 2 potars tonalité.

    • Dur a dire comme ça. le condo est sur une patte et va de l’autre côté à la masse. Et l’autre patte de la tonalité va au volume du micro. Une patte reste vide.
      C’est sans doute un problème de raccordement ou sinon les condos sont morts mais c’est plutôt rare.

  • Bonjour,
    tout d’abord merci pour ce petit article qui m’a été très utile pour la compréhension des potards (et comme le reste du site) 🙂
    une petite question me turlupine toutefois:
    Quand vous parlez des deux cas de câblage pour un volume, confi classique et la 2°, j’ai du mal à comprendre l’utilité de la 2°
    Par exemple dans ce schéma: http://www.seymourduncan.com/support/wiring-diagrams/schematics.php?schematic=jass_bass_sp
    le fait d’avoir raccordé le point chaud du micro à la borne B du potard permet concrètement quoi???
    Pour info je cherche à recâbler une strat avec un volume pour chaque micro et un switch pour chaque micro le brancherait en série avec son voisin, j’aurais donc intérêt à opter pour la config n°2 si j’ai bien compris?
    Merci d’avance et bonne continuation 🙂

    • quand tu as deux volumes, ça permet juste de choisir si tu souhaites que les volumes soient indépendants ou non, donc si quand tu coupes l’un des volumes, ça coupe l’autre. Quand tu n’as pas de sélecteur, il est préférable de prendre la version deux afin de pouvoir avoir un micro seul. A première vu le câblage seymour a des volumes indépendants donc tu peux le suivre. Ce câblage n’est pas optimisé car il a des masses qui se baladent un peu partout mais ça fait un bon point de départ.

      • Bonjour.
        J’ai donc refait tout le câblage de ma guitare finalement supprimant le push/pull du micro manche et suivant la version 2 (volumes indépendants).
        Content du résultat, mais les 2 boutons de volume a zéro, et le signal passe quand même sur le micro chevalet avec moins de niveau de sortie, au lieu d’interrompre le signal comme son frère du « volume manche ».
        …je suis pourtant sûr de mes raccords…
        Ou devrais je chercher l’erreur ?
        Merci.
        Jean-Pierre.

    • Bonjour,

      Il suffit d’inverser la patte gauche et droite, donc si en droitier ça rentre a droite, tu cable a gauche^^ Le point milieu reste bien sur le meme^^

  • Bonjour, merci pour ce blog.

    J’ai un soucis j’ai refais le cablage de ma guitare (avec des potards et selecteurs de marque Fender) et j’ai un gros soucis de sélection.
    La tonalité ne fonctionne pas correctement.

    1 – Pas de tonalité sur le micro chevalet
    2 – Un potard tone agit sur le micro centre et sur le manche.

    De mémoire sur un cablage à 2tones + 1vol, montage type strat la tonalité joue sur les 3 micros et chacun des potards est actif quelque soit la position du sélecteur.

    Merci d’avance.

    • non les potars de tones ne sont pas tous actifs selon la position. Je pense que tu as un problème de câblage sur ton sélecteur. Une colonne est pour les micros, et l’autre pour les toanlités. On a des schémas sur le blog pour les strat, regarde et tu trouveras sans doute la réponse, sinon tu peux nous envoyer des photos pour que l’on regarde^^

  • Bonjour, ce qui suit me semble faux, effectivement sans la présence d’un condensateur ou d’une self, une résistance ne modifie pas la courbe de réponse en fréquence d’un signal (mis à par si on tiens compte des capacités et inductances parasites propres aux potard et au montage):

    Valeur du potentiomètre
    « Dans tous les cas, quand le potard est ouvert, sa valeur devient une résistance au point chaud, ce qui fait de lui un filtre passif. De ce fait un potar de 250KOhm laissera passer moins d’aigus qu’un 500KOhm, mais il faut une oreille fine et avertie pour l’entendre. »

  • Bonjour JP,

    et au passage merci pour ma commande :))

    Petite question sur les condos.
    Que choisir comme condo? Sur le site, tu proposes de 1NF à 100NF.

    Pour info c’est pour recâbler une BC Rich de fin 80/début 90, probablement faite en Corée, avec 2 doubles, et bien entendu, avec ce type d’armement je ne joue pas du bal musette 🙂

    d’avance merci !
    Arnaud

  • Salut !!
    pleins de super tuto , ca aide beaucoup , et les pièces sur le site sont top !!
    cependant un petit soucis ac un potard de volume CTS 500K log…
    le volume s allume d un coup sur 2 et reste au meme volume jusqu’a 10 ( pas de changement de 2 a 10 ) , ca peu venir de quoi ? (normalement le câblage est bon , tout le reste est ok , j ai fait plusieurs essais av la guitare ( ARIA pro 2 HSS ac micro EMG actifs ) et il y a que ca qui dérange , c est moche !! y a t il une solution pour que la course du volume soit plus progressive ?

    meciiiiiii !!!

      • Les micros actifs doivent avoir des potard de faible valeur, genre 25k.
        C’est pour ça que toute la course de ton réglage se fait en début de potard.

          • Aucun soucis, c’est prévu pour.
            En fait ces micros ont un buffer intégré il me semble, ce qui d’ailleurs est « optimal » dans le chainage du son, le buffer au plus près des micros.
            Un buffer a un rôle d’adaptateur d’impédance (les micros passifs sont considérés comme ayant une forte impédance), et donc là diminuent l’impédance du micro. C’est pour ça que ces micros n’ont pas beaucoup de bruit de fond.
            Dans un système optimal, il faut un buffer post pedalboard et un pré-pedalboard. Mais bien sûr une telle config a plusieurs défauts, déjà un buffer colore de toute façon le son, et ne permet pas aux réglages de la guitare d’agir comme d’habitude (par exemple avec les fuzz, ça ne réagira plus aussi magiquement au potard de volume)
            De plus ce type de micro impose quand même un caractère assez spécial, pas forcément froid contrairement à leur réputation, mais modernes quand même.
            Pour un jeu blues ou rock sans 50 pédales pas besoin de s’embêter avec ces systèmes ^^
            Sur mon pedalboard qui commence à se charger, j’ai vu une réelle différence avec un buffer en sortie, on regagne la dynamique qui étaient perdue (pourtant toutes les autres pédales sont true bypass). J’en attends un autre pour mettre en entrée pour parfaire le tout (intégré dans un booster, merci Mad Professor !)
            Je trouve cette dernière solution des buffers sur le PB plus pratique, maléable, et surtout on peut garder ses chouettes micros van zandt et leur caractères bien bluesy 🙂

            Désolé pour le HS !

  • Salut!
    Allez encore un petit post pour savoir comment mettre à la masse une patte d’un potard push pull volume (et d’y réaliser une masse en étoile…une vraie mine d’or ce blog 😉 ). Suffit-il de la replier sur elle même?
    Merci d’avance,
    Musicalement,
    Thom’

  • Salut!
    Tuto très intéressant, comme toujours 😉
    Cependant, pouvez-vous nous en dire plus sur la préférence que vous faites aux potentiomètres log dans le cas des micros passifs?
    Merci d’avance,
    Musicalement,
    Thom’

    • Salut^^
      Je trouve les logs plus progressifs que les lins et ils concentrent les changements sur le début de course. Donc sur 3-4 crans, on a bien toutes les nuances. Sur un Lin, il faudra tourner beaucoup plus et on ressent un creux au milieu. le log est tout simplement mieux adapté à la courbe de l’oreille à mon sens^^

      • D’accord, merci beaucoup en tous cas! 🙂 (c’est vrai que l’échelle du niveau de l’intensité sonore est logarithmique… le choix paraît donc logique au final^^)

      • Bonjour,effectivement les potards log ont été inventés pour compenser la courbe de réponse de l’oreille humaine 🙂

        Attention au potard logarithmiques car ils ont un sens de câblage!

        Il existe d’ailleurs des potards anti-log (marqués C) et même des log anti-horaire.

  • Bonjour, je viens de découvrir ce site et je trouve les tutos vraiment très utiles pour ceux qui veulent entretenir et perfectionner leur guitare!
    Par ailleurs j’ai un problème avec une de mes guitare et peut être que vous pourrez m’aider :
    C’est une guitare (2 Humbuckers passifs, 1 vol, 1 tone push pull) sur laquelle j’ai changé les potars d’usine car l’un des 2 (tone push pull) avait du jeu au niveau de la mécanique.
    J’ai donc acheté un Göldo A500Kohm (vol) et un DiMarzio A500Kohm push pull (tone).
    Je suis satisfait de la qualité mécanique qui est bien plus costaud, mais mon son en a pris un coup… J’ai perdu de la presence et je me retrouve avec des basses qui étouffe les aigus.
    J’ai pourtant reproduis le schéma d’origine mais les faits sont là. En espérant pouvoir avoir un p’tit conseil pour remédier à mon problème, longue vie à Guitar N’ Blues ^^.

    • Bonjour^^
      Je trouve ça vraiment étrange comme résultat. Si les potars étaient de même valeur qu’a l’origine et que le câblage est identique, je ne vois pas comment cela peut changer à ce point.

      Le problème vient je pense forcement de la tonalité. Le mieux, débranchez là provisoirement pour voir si le problème est réglé. Donc dessoudez le petit fil qui vient la relier au volume et testez

      Si c’est ça, cela indique que la valeur était différente sur l’ancien potar… A voir^^

  • Bonjour il me semble qu’il y a une erreur dans le commentaire 1 concernant la configuration standard :
    en effet le graphique montre une connexion du micro sur la patte externe
    alors que le texte la mentionne sur la patte centrale; ou alors les graphiques sont 1 et 2 ne seraient ils pas inversés ?.
    Cdlt